Tous les documents présents sur le blog sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

A 4 ans, un enfant de milieu défavorisé a entendu 30 millions de mots de moins qu'un enfant de milieu favorisé. Ses chances pour apprendre à lire, pour comprendre ce qu'on lui dit et ce qu'on lui lit et pour bien parler sont moindres. Il y a urgence et l'école a toute sa place pour intervenir au plus tôt.

Télécharger
F. de Bodman, C. de Chaisemartin, R. Dugravier & M. Gurgand (2017). Investissons dans la petite enfance. L'égalité des chances se joue avant la maternelle. Terra Nova
31052017_-_Investissons_dans_la_petite_e
Document Adobe Acrobat 639.3 KB

Deux mots par jour en GS. Un exemple de mise en œuvre

Retrouvez Apprentilangues sur

Twitter

@apprentilangues

 

À propos

"Deux mots par jour" a pour ambition de combattre l'inégalité linguistique et de prévenir l'illettrisme en proposant un enseignement du vocabulaire à l’école maternelle. Il se fixe pour objectifs d'enrichir le bagage lexical des élèves, de favoriser leur entrée dans la lecture, d’améliorer leur niveau de compréhension orale et enfin, dès 4 ans, de développer leurs compétences en production d'écrits. Il permet également d'intégrer l'usage des TICE dès l'école maternelle.
L’expérimentation menée en Bretagne pendant 5 années a permis de mettre en évidence qu’un enseignement régulier, structuré et intensif du vocabulaire dès les premières années de l’école maternelle permettait d’obtenir des effets significatifs sur l’entrée dans la lecture, l’écriture et d’améliorer le niveau de compréhension orale.

Qui sommes-nous ?

Un groupe de recherche qui a pour objectif la production de ressources pédagogiques à destination des enseignants.

Membres : Fanny De La Haye, Maître de Conférences en psychologie à l'ESPE de Bretagne, Marianne André-Kérébel, Psychologue scolaire à Brest, Claire Tréguier, CPC à Guingamp, Laurence Le Corf, PEMF, enseignante en Grande Section de maternelle et directrice de l'école Curie à Saint-Brieuc, Annie Hillion, PEMF et enseignante en Petite Section à l'école Curie à Saint-Brieuc, Marielle Quéméneur, PEMF et enseignante en CE1 à l'école Poutrin à Saint-Brieuc & Françoise Barnes, formatrice en anglais à l'ESPE de Bretagne.

Illustrateur : Jean-Loup Colombi, Professeur des écoles en Finlande et utilisateur du dispositif "Deux mots par jour" auprès d'enfants francophones et finnophones.

Collaborateurs :

Pascal Percheron, IEN de la circonscription de Saint-Brieuc Est et Vincent Ricouard, IEN de la circonscription de Rennes Sud ont largement contribué à la diffusion du dispositif dans l'Académie de Rennes, 

Laurence Drozdoff et Nadia Métery, respectivement coordonnatrices des Réseaux d’Éducation Prioritaire des Côtes d'Armor et du Finistère qui accompagnent les enseignants désireux de mettre en place le dispositif dans leur classe,

de nombreux enseignants qui ont testé le dispositif et dont les retours constructifs nous ont permis d'améliorer le matériel

et enfin de nombreux enfants : leur plaisir à jouer avec les mots et leurs progrès sont tels qu'ils nous encouragent à poursuivre le travail.

Merci à vous tous !